MonArdeche, votre guide destination Ardèche

Accueil > Destinations > A la découverte des gorges de l’Ardèche

A la découverte des gorges de l’Ardèche

Le sud du département de l’Ardèche se montre austère et accidenté. Les cigales y chantent en permanence. Les feuilles des oliviers brillent d’un éclat argenté. Les figues et la vigne poussent dans les jardins, et dans le ciel, un vautour fait des cercles. Sur la rivière qui a donné son nom au département, des centaines de canoéistes sont en route.

Traverser les gorges en pagayant

Ils partent de Vallon Pont d’Arc pour des randonnées en canoë à travers les Gorges de l’Ardèche. Les plus chevronnés parcourent les 32 kilomètres de gorges et leurs 25 rapides en sept heures.

Les amateurs prennent deux jours. Ils se baignent directement sous l’arche de pierre naturelle du Pont d’Arc, haute de 66 mètres, et campent dans la réserve sur un des deux sites de campement officiels de Gaud et Gournier.

Très honnêtement ce n’est pas vraiment conseillé d’être une équipe de débutants. Mieux vaut être entouré de personnes ayant déjà, au moins découverte les gorges. Surtout au printemps, après la fonte des neiges. C’est à ce moment-là que l’Ardèche, une rivière calme en été, devient vraiment fougueuse. En été pas de problème, quel que soit votre niveau. Pensez à réserver une activité en Ardèche assez à l’avance , surtout en période estivale.

Les gorges sont suivies d’une route panoramique dont les plus beaux points de vue sont équipés de parkings. Parmi eux, un belvédère qui offre une large vue sur l’une des plus belles boucles de l’Ardèche.

La plate-forme panoramique de la Madeleine est également impressionnante. Les gorges y sont profondes de près de 200 mètres. Une végétation dense borde les rives de la rivière. L’eau y a creusé des grottes et des cavernes dans les falaises. La grotte de la Madeleine mène dans le monde merveilleux des stalactites.

Randonnée dans la Vallée du Tiourre

Les gorges de l’Ardèche sont un point d’attraction pour les visiteurs. Pourtant, rares sont ceux qui s’aventurent une fois sur le terrain au-delà des célèbres Gorges. Dommage... car vous pourriez alors découvrir des vallées totalement hors du temps et authentiques. Comme la Vallée du Tiourre.

Là, un sentier de randonnée part d’un minuscule hameau appelé Charmes et remonte lentement toute la vallée jusqu’à une grotte d’où jaillit la Tiourre.

Sur des sentiers autrefois muletiers, parfois escarpés et caillouteux, on se promène dans les broussailles de la garrigue, on respire profondément le parfum du thym, de la lavande et de l’origan.

Pique-nique sous la couronne d’un chêne vert. Vous pourrez remplir votre bouteille d’eau dans un village de montagne, abandonné par la population et réhabilité par des Britanniques.

Le retour se fait toujours directement le long de la rivière - ou dans la rivière - jusqu’au point de départ. La randonnée dans la Vallée du Tiourre est longue d’environ sept kilomètres, dure environ deux heures et présente un dénivelé d’environ 250 mètres.

Vieux villages pittoresques

De nombreux vieux villages pittoresques bordent le cours de l’Ardèche au nord des célèbres gorges principales. Balazuc remonte au 13e siècle. Perchées sur un rocher, ses maisons en pierre surplombent une autre gorge de l’Ardèche, plus isolée. De la D294, qui mène au village, s’ouvrent de magnifiques vues panoramiques.

Le village voisin de Vogüé fait partie de la prestigieuse association des plus beaux villages de France et compte ainsi parmi les plus beaux villages du pays. L’emblème de ce minuscule village est le Château de Vogüé, qui a été reconstruit. Le château, autrefois siège des barons du Languedoc, abrite aujourd’hui un musée. Notez qu’il est possible d’effectuer une descente de l’Ardèche en Canoé depuis Vogüé.

La lavande d’Ardèche

La lavande n’est pas seulement cultivée en Provence, mais aussi dans le département de l’Ardèche, tout près des Gorges de l’Ardèche. Ici, c’est généralement le lavandin qui pousse sur les sols calcaires.

Tout près des gorges, la Maison de Lavande présente la culture et la transformation de la plante odorante. On entre dans les champs en train à moitié ouvert !